top of page

la vie missionnaire des soeurs bleues dans le monde  2021

s domingos

la congrégation de l'immaculée conception de castres fonde une communauté à lyon

De jumelage... à Fondation.

 

Le diocèse de Lyon et celui de Koupéla (Burkina Faso) sont jumelés depuis une soixantaine d’années ; et c’est justement dans le cadre d’un jumelage que le vicaire général de Lyon a visité notre communauté de Pouytenga ainsi que le Lycée Notre Dame, établissement du diocèse confié à notre congrégation.

 

Avec l’équipe de Lyonnais qui l’accompagne, le Vicaire Général a été frappé par l’engagement de nos sœurs dans la vie du diocèse de Koupéla, et il s’est adressé à sœur Anne Béatrice FAYE, alors responsable de la communauté et directrice du Lycée, pour savoir s’il y avait la possibilité d’une fondation à Lyon. La sœur le renvoie à la supérieure générale sœur Nuria BAYO et la provinciale de la PAO, sœur Marie Rose DIONE qui reçoivent par la suite un courrier du Cardinal Philippe BARBARIN qui invite la congrégation et en l’occurrence la province du Sénégal à s’implanter dans son diocèse. La provinciale et son conseil, après avoir lu et apprécié la demande du cardinal, donnent un avis favorable, mais attendent de s’entretenir avec la supérieure générale à qui revient le dernier mot. C’est au chapitre général de mai 2018 que l’équipe générale sortante, la nouvelle et sœur Marie Rose se sont penchées ensemble sur la demande du Cardinal avant de donner leur feu vert.

 

Commence alors Correspondance soutenue entre Mgr BARBARIN, son Vicaire général et la provinciale de la PAO. Tout le courrier a été transféré à sœur Carme BOXERA, qui était provinciale et ensuite à sœur Michèle CANCALON qui lui a succédé à cette mission. Au départ, la fondation était retenue pour le mois de septembre 2020, mais elle a été reportée en septembre puis octobre 2021 avec l’avènement de la crise sanitaire mondiale, le Covid-19.

Cette fondation ne saurait voir le jour sans l’appui de la Province d’Europe. Pour ce faire, nous avons retenu ensemble  quelques points qui nous aideront à vivre une collaboration fraternelle.

  • La communauté fondatrice partira de Castres, où une cérémonie d’envoi en mission sera célébrée.

  • Les sœurs qui composeront la communauté pourront participer aux retraites de la province d’Europe, si elles le désirent.

  • Durant leurs congés annuels, les sœurs auront la possibilité de séjourner dans une communauté d’Europe, proposée par la provinciale d’Europe.

  • L’équipe Provinciale d’Europe informera la communauté de Lyon de toute communication émanant de la COREF à l’endroit de la vie consacrée

  • En cas d’une urgence et dans un dialogue fraternel entre les équipes provinciales que la communauté puisse compter avec l’appui et le soutien de l’équipe provinciale d’Europe.

Mission des fondatrices à Lyon

  •  La première mission et la mission essentielle est d’être une présence « familiale » dans ce lieu.

  • La vie liturgique de la communauté a lieu en priorité dans la chapelle Sainte Anne au cœur de la maison.

  • La présence des sœurs doit aussi permettre un accueil simple et bienveillant où ceux qui le souhaitent peuvent venir partager un moment de dialogue et poser, au besoin, leurs fardeaux. Aumônerie, catéchèse, Pastorale familiale, promotion de la femme dans les quartiers

  • Les sœurs de l’Immaculée Conception de Castres ont un champ pastoral large, nous souhaitons pouvoir en profiter dans notre pastorale ordinaire, tant au niveau de la catéchèse que de la pastorale des jeunes.

  • Une dimension missionnaire est aussi à valoriser, l’origine des sœurs et leur pluriculturalisme seront une aide précieuse dans la rencontre des migrants et de l’islam. Participation aux associations d’alphabétisation, aux rencontres islamo chrétiennes…

  • Participation au comité de jumelage avec le Burkina Faso

De Dakar à Lyon : Une nouvelle fondation bleue dans ce diocèse de France

23 octobre 2021

e46b5191-f072-4602-8fe1-7c2268ee39c3.jpg

"Les sœurs du Couvent bleu sont heureuses de vous inviter à vivre un événement historique pour leur Congrégation. Le 20 octobre à 17h, sr Carmen Halim, sr Marie-Pauline et sr Thérèse-Elisabeth, de la Province du Sénégal, seront envoyées en mission pour fonder une communauté dans le diocèse de Lyon. Il y a 173 ans, Sainte Emilie de Villeneuve envoyait les premières missionnaires françaises au Sénégal. Aujourd'hui, c'est le Sénégal qui vient fonder une communauté en France. Nous sommes dans la joie et vous invitons à venir partager cette joie avec nous. La messe du 20 octobre aura lieu à 17h au Couvent bleu et sera présidée par Mgr Legrez. A l'issue, nous partagerons le verre de l'amitié et fêterons nos sœurs."

messe d'envoi en mission à castres

Cf: lettre du  Père. Jorge JIMENEZ, Vicaire Episcopal Rhône et du Curé. Paroisse sainte Anne des Calades

Les fondatrices sont déjà Castres depuis le 4 octobre. Cette semaine elles sont en pèlerinage à Lourdes jusqu’au 16 octobre, et passeront le reste du temps à Castres. Sœur Marie Rose DIONE voyagera le 13 octobre et les rejoindra à Lourdes.

Le 21 octobre, une délégation de Castres accompagnera les sœurs à Lyon. Le dimanche 24 octobre, elles seront accueillies par la communauté paroissiale de Villefranche, leur lieu de mission qui est à 35 km au nord de Lyon. La délégation de Castres repartira le 25 octobre, et sr Marie Rose DIONE reviendra au Sénégal le 28. Tout cela est à accompagner par la prière, afin que cette fondation qui sonne pour nous comme un clin d’œil du Seigneur soit source de beaucoup de paix et de joie, pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des âmes.

Nous remercions toute la congrégation qui a porté ce projet avec la PAO, la Province d’Europe qui a bien accueilli les fondatrices. Merci à Dieu, qui nous a bénies par le don de la foi et de la mission en son Amour, amour manifesté en Christ, amour qui dépasse toute attente et toute connaissance de ce qu’Il nous réserve. Puisse cette fondation à Lyon porter beaucoup de  fruits, et du fruit qui demeure, par l’intercession de Sainte Jeanne Emilie de Villeneuve, notre fondatrice.

Sœur Marie Rose DIONE Supérieure Provinciale (PAO)

de  dakar à lyon la nouvelle fondation des soeurs bleues de castres

Pèlerinage au Chateau d'Hauterive.

Envoi des sœurs fondatrices à Villefranche sur Saône (Paroisse Ste Anne des Calades)

 

- Mercredi 20 octobre  Sr Carmen-Halim Hajjar (animatrice de cté), sr Marie-Pauline Leye et sr Thérèse-Elisabeth Thiaré. Présence de sr Marie-Rose Dione, Province Sénégal, et de sr Michelle Cancalon, Province Europe.


1ère partie au château d’Hauterive ! 14h15 Départ de la Maison Mère


14h30 Arrivée à Hauterive - Accueil dans la cour - Déplacement vers l’intérieur du château 

14h45 Conversation autour du divan et cheminée : Nous nous rappellerons les histoires du père d’Emilie et les Annales missionnaires de Pauline Jaricot, qui ont permis à Emilie de développer un amour pour la mission à l’étranger auprès des non chrétiens. (30min)


- Accueil convivial à la mode française
- Souvenir des histoires racontées par le père d’Emilie autour de la cheminée « le fauteuil du salon était modeste. Mais on se glorifiait d’un divan turc, souvenir de Constantinople, sur lequel mon père, s’étendant au retour de ses courses agricoles, se croyait transporté dans le Levant. Et il nous racontait des histoires de ses voyages... » (Léontine)


- Parole de Jésus : de l’évangile selon saint Matthieu (Mt 28, 18-20) :
« Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. »


- Geste : remise de la feuille paroissiale de la paroisse Ste Anne des Calades et du dernier numéro Eglise à Lyon par Brigitte (symbolisant le père d’Emilie).

15h00 Déplacement vers la table de pierre (10min)


15h10 Conversation autour de la table de pierre : Nous ferons mémoire du moment où Emilie a dit à son père sa décision de devenir religieuse pour aller servir les plus pauvres. (30min)

- Coraly de Gaïx, Mon Emilie :
« Il fallut bien pourtant se décider à parler à la famille: elle voulut m’emmener à Hauterive pour cette grande affaire.

“Venez, me disait-elle, vous soutiendrez mon courage. Je ne sais pourquoi je tremble si fort; c’est une ruse du démon sans doute car je sais bien que mon père n’en sera pas très fâché”. Nous passâmes deux jours en prières; et un matin, après la
messe où nous avions reçu ensemble la sainte Communion, elle se tourna vers moi, son visage était radieux.

 

“Je vais parler à mon père, me dit-elle; priez pendant ce temps-là”. Elle s’arrêta en passant devant une petite statue de la sainte Vierge qui depuis longtemps savait tous ses secrets; sa prière fut courte, mais qu’elle fut fervente! Je restai seule à l’église.
Les battements de mon cœur étaient violents et rapides, et jamais les mouvements de l’horloge ne me parurent aussi lents. J’aurais voulu faire marcher le temps plus vite; mais il Envoi des sœurs fondatrices à Villefranche sur Saône (Paroisse Ste Anne des Calades)

Pèlerinage :
de Castres, Maison Mère à Hauterive, au Château 

20 octobre 2021

e8394e65-3057-4ae5-97f2-271d656a4d62.jpg

Ici nos fondatrices à Lourdes

 

"Les sœurs du Couvent bleu sont heureuses de vous inviter à vivre un événement historique pour leur Congrégation. Le 20 octobre à 17h, sr Carmen Halim, sr Marie-Pauline et sr Thérèse-Elisabeth, de la Province du Sénégal, seront envoyées en mission pour fonder une communauté dans le diocèse de Lyon. Il y a 173 ans, Sainte Emilie de Villeneuve envoyait les premières missionnaires françaises au Sénégal. Aujourd'hui, c'est le Sénégal qui vient fonder une communauté en France. Nous sommes dans la joie et vous invitons à venir partager cette joie avec nous. La messe du 20 octobre aura lieu à 17h au Couvent bleu et sera présidée par Mgr Legrez. A l'issue, nous partagerons le verre de l'amitié et fêterons nos sœurs."

messe d'envoi en mission à castres

- Mercredi 20 octobre Sr Carmen-Halim Hajjar (animatrice de communuauté), sr Marie-Pauline Leye et sr Thérèse-Elisabeth Thiaré ne m’écoutaitent pas plus que quand je veux les retenir. Enfin au bout d’une demie heure, Emilie arriva. Nous sortîmes bientôt de l’église; sa physionomie n’avait rien perdu de sa sérénité. “Quel mécompte! me dit-elle; je ne croyais pas que mon père fut si fort affligé de ma résolution... “Mon père, lui ai-je dit, d’après la détermination que j’ai prise il est inutile de remplacer Rose; je n’ai plus besoin de femme de chambre, et je viens vous dire tous mes projets”. A ces mots il a changé de visage; son livre est tombé de ses mains. - “Eh! quels projets, ma fille? ce n’est pas le couvent, j’espère?” - “Oh non, mon père”- “Eh! quoi donc?

- Projet de Jésus : de l’évangile selon saint Jean (Jn 10, 10-11)
« Je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis. »
- Geste : les sœurs posent leur projet, le pagne reçu au Sénégal, leur motivation, un mot ou une intention de prière sur la table de pierre

15h40 Déplacement vers la chapelle (10min)


15h55 Prière à la chapelle d’Hauterive : Comme Emilie qui venait lui confier toutes ses aspirations, nous confierons à la Vierge d’Hauterive ce projet missionnaire. (5min)


- Temps de silence (2min)


- Geste : prière à ND du Prompt Secours
« Ô Marie, dont la protection est si prompte et si efficace, nous venons déposer à vos pieds toutes nos peines, toutes nos espérances et vous confier tous nos intérêts. Daignez, ô Vierge sainte, nous assister par votre médiation et nous obtenir, par les mérites de Jésus-Christ votre divin Fils, toutes les bénédictions spirituelles en ce même Jésus Christ notre sauveur, afin qu’heureuses ici-bas nous puissions désormais vous offrir nos consolations et notre reconnaissance comme à la Mère la plus tendre et la plus aimable. Amen. »

16h15 Photo souvenir devant l’entrée du château (5min)


16h30 Départ d’Hauterive vers la Maison Mère

fondation lyon
article journal St Vincent2_edited.jpg
port gentil

Et la mission de la communauté avec Sainte Emilie ! 

La fête de corpus christi à cariacica archidiocèse de vitória es  brésil

3 juin 2021

PHOTO-2021-06-04-16-01-35_edited.jpg

Les "Sœurs Bleues" travaillent dans l'archidiocèse de Vitoria - Paroisse Santa Maria Goretti - Jardim América - depuis 24 ans, sans compter leur première mission, une présence active à Santa Helena, Séminaire diocésain et dans la Cathédrale de Vitoria. 


Aujourd'hui, trois sœurs (Iracema, Hoffélia et Izabete) continuent à être une présence de Jésus Sauveur, et par leur engagement missionnaire, elles font en sorte que Jésus soit mieux connu, servi et aimé.
Dans une Mission itinérante d'ÉCOUTE et d'accompagnement vocationnel, elles irradient leur Action d'Évangélisation/Formation dans l'État de Espírito Santo, sous la Lumière de l'Esprit Saint ; elles donnent des retraites spirituelles et des Ateliers de Formation Humaine, tant dans la Paroisse que dans d'autres parties du Brésil, ainsi que dans l'Équipe de Formation de l'Amérique Latine et en Haïti ! 


En la fête du Corpus Christi, cette année, en raison de la crise sanitaire que traverse le Brésil, épicentre du Covid 19, la Procession du Corpus Christi s'est déroulée en Caravane ; Jésus sort dans les rues et les quartiers et visite les 13 communautés de la Paroisse, en les bénissant.

 
Nous avons été très surprises et heureuses lorsque le Père Roberto Luiz Ferreira (Passioniste), en arrivant dans notre communauté paroissiale a donné la bénédiction de Jésus Eucharistique par l'intercession de Sainte Emilie de Villeneuve, notre Fondatrice. Sœur Izabete Dal Farra a enregistré ce moment que nous vous le transmettons.

Triduum pascal avec les enfants de l'école au Gabon

à port-gentil Tridium pascal avec les amis (es) de Jésus

2 avril 2021

IMG_0821.JPG

Saint triduum pascal avec nos amis(es) qui accompagnent Jésus de près depuis hier, 1er avril… 

L' Ecole Primaire "Sœur Marie Gaston" à Port- Gentil au Gabon, a célébré le Triduum Pascal avec les enfants. D'habitude, en cette période de la Semaine Sainte nous sommes en vacances comme Ecole Catholique mais cette année avec les restrictions imposées par la pandémie et le retard dans les cours, nous n'avons pas eu les congés.

Aussi avons-nous profité pour vivre pleinement cette Semaine Sainte avec les enfants; Ils ont ainsi vécu en réel la Sainte Cène et la passion du Christ.

C'était beau de voir combien ces enfants ont célébré avec beaucoup d'amour et de recueillement ces moments.
 

Fête d'Emilie et de l'école en Guinée Bissau - São Domingos

à são Domingos, fête de l'école et de sainte émilie

9 mars 2021

IMG_0044_edited_edited.jpg

GRANDE JOIE POUR TOUS EN CE JOUR DE NOTRE FÊTE DE l'ECOLE AVEC SAINTE EMILIE DE VILLENEUVE, LE JOUR DE SON ANNIVERSAIRE.

Quelques nouvelles de São Domingos ! Nous avons célébré l'anniversaire de notre Bonne Mère Emilie qui est aussi la fête de notre école. En raison de la pandémie, nous l'avons célébrée sobrement avec une neuvaine préparatoire, le nettoyage et l'entretien de l'environnement et par des compétitions sportives.

Tous les élèves sont ravis de vivre ce temps de fête et aussi de prendre part aux différentes activités qui leur sont proposées. Le personnel laïc et les religieuses ont donné le meilleur d'eux mêmes pour que cette fête apporte joie et vie à chaque enfant qui leur est confié pour qu'ils s'épanouissent et grandissent harmonieusement.

Soeur Virginie Ndour

1 sem 2021
migrant joaninha2

Les Migrants en Amazonie sont empêchés de revenir chez eux 

migrant !  qui es-tu ?
par soeur joaninha  de l'équipe itinérante missionnaire en amazonie

mars 2021

07 on prie.JPG

Voir d'autres photos

 

Être un migrant dans cette frontière, c'est endurer les préjugés, l'exploitation, les regards de jugement, c'est faire face à l'indifférence de l'opinion publique, à la pandémie et ne pas perdre la joie.

J'ai beaucoup appris pendant ces 23 jours de présence gratuite auprès de mes frères et sœurs, Africains, Haïtiens, Congolais, de la Côte d'Ivoire, du Bangladesh, du Pakistan, de l'Inde...
Merci de nous permettre de vivre l'Évangile de l'accueil : "J'étais un étranger et vous m'avez accueilli dans votre ville. 
dans votre ville.

Joaninha Honório Madeira cic- Equipe missionnaire Itinérante de l'Amazonie.

Depuis le début du voyage de 23 jours, en écoutant tant de gens, dans une réunion, ils parlaient d'aventures. En voyant la réalité, leurs visages ressemblants, ils semblaient même être identiques ; chaque personne est unique ; et chaque peuple a ses particularités.
Un soir, alors que je ruminais ce que nous avions vécu pendant la journée, je me suis demandé : Qu'est-ce qu'être un migrant ? qu'est-ce que c'est qu'être un migrant ? D'après ce que j'ai entendu ce jour-là, j'ai élaboré mentalement quelques phrases qui - entre les lignes et directement venaient du partage, de leurs défoulements.
Être un migrant, c'est savoir ce que l'on a laissé derrière soi et jamais ce que l'on trouvera devant, ce qu'on fera demain. C'est rechercher un endroit où l'on se sent paisible et heureux. 
Être un migrant, c'est continuer à voyager. Vouloir passer, traverser les frontières, suivre le chemin ; être un migrant, c'est porter le poids du chemin et l'indifférence des autorités.

Être migrant, c'est "ne pas renoncer à sa famille". Soror me disait : "Comment puis-je rester sans ma famille ? Chaque jour, mon esprit continue de penser à mon père, à ma mère.
"Être un migrant, c'est avoir des parcours différents, "tout le monde ne va pas dans le même endroit." Être migrant, c'est réaliser que la pandémie est dans le cœur et non dans la tête des autorités péruviennes, disait Maria avec indignation. Le Brésil a un cœur de mère qui peut tout supporter.


"Le migrant part parce qu'il en a besoin, il ne sait pas si le passage sera fermé ou ouvert ; il part parce qu'il cherche un bon endroit pour vivre, il sait ce qu'il a laissé derrière lui, pas ce qu'il trouvera devant lui, il va là où son cœur est en paix. tranquille." 
La migration est un droit, elle a toujours existé. Être un migrant, c'est faire face à la police, et même prendre une photo avec elle à la fin du processus. C'est regarder la frontière et insister ce que dit ce refrain, "juste passer" même si les frontières et les cœurs sont fermés. 
Etre migrant c'est être vaillant, savoir porter les enfants qui sauveront dans les moments où on doit faire attention avec la sécurité.


Et en parlant des enfants, ils apprennent aussi dès le ventre de leur mère que la vie est un défi et qu'ils doivent affronter ensemble les obstacles de la traversée. ensemble les barrières de la traversée. Ils sont confrontés aux  moustiques et toutes sortes de bestioles, aux pluies d'hiver et d'été 
et aux explorateurs... Ne pas avoir de l'eau pendant une journée. Se baigner à l'air librepour ses besoins physiologiques uniquement dans le vent. 


Être migrant, c'est être accueilli, aimé et écouté par l'Église en marche... Elle, suivant l'exemple et la demande du Pape François, doit être présente, sentir et goûter leurs "amuse-gueules"... Elle doit regarder dans leurs yeux et les sentir comme des frères et des sœurs, caresser les enfants, comprendre le silence des femmes et respecter la méfiance propre de ceux et celles qui arrivent chaque jour... Et aussi d'observer comment les femmes tressent patiemment leurs cheveux, mèche par mèche, pour devenir encore plus belles qu'elles ne le sont ; aussi les hommes sans discrimination. 
Être migrant, c'est faire preuve de leadership, de patience et de résilience face aux situations ; c'est débattre et accueillir les plus démunis. 
débattre et accueillir les propositions les plus diverses et, échevelés dans leur état physique, continuant à s'accrocher à ce qu'on a pour ne pas 
se décourager. Il s'agit de débattre avec les autorités, de traduire aux compatriotes, de manger très vite et faire attention aux enfants et à l'environnement. 

Le Pape François a nommé Sœur Marie Sidonie OYEMBO (du Gabon)  consultante pour  la  Congrégation des Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique 

écusson_Dieu_seul_transparent_blanc_deda

Congrégation Notre Dame de l'Immaculée Conception de Castres

Via Vincenzo Viara de Ricci, 24 / 00168 Roma - Italia

Tel. + 39 06 30 518 63

Libreville, le 20 février 2021

 

À la famille charismatique Bleue

De Libreville, où nous sommes à la fin de notre visite à la Province de la PAC, nous avons la grande joie de partager avec tous :

 

Que Sa Sainteté le Pape François a nommé, pour un mandat de cinq ans, notre Sœur Marie Sidonie OYEMBO, comme consultante pour la Congrégation des Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique.

 

Nous remercions Dieu pour la reconnaissance et la confiance accordées à notre Sœur Marie Sidonie par cette nomination et en sa personne à toute la Congrégation. 

En même temps, cette confiance suppose une grande responsabilité de sa part, c'est pourquoi nous l'accompagnons par notre prière, demandant que l'Esprit du Seigneur soit toujours avec elle.

 

Bien affectueusement vos sœurs de l'Equipe d'animation générale,

Justi, Rosângela Maria, Marie Béatrice, Irma

image004.png
sidonie consultane
audience

en République Démocratique du Congo

audience de
son éminance fridolin cardinal ambongo

janvier 2021 

rdc profession.jpg

AUDIENCE DE SON ÉMINENCE  FRIDOLIN CARDINAL AMBONGO AVEC LA DÉLÉGATION DES SOEURS DE NOTRE DAME DE L'IMMACULÉE CONCEPTION DE CASTRES

Ce jeudi 21 janvier 2021 à 9h, le bureau de son Éminence a accueilli la délégation des sœurs de Notre Dame de l'Immaculée Conception de Castres conduite par la Sœur Générale Justi de Rome.

 

Il y a eu la présence dans la délégation des sœurs conseillères générales Marie, Béatrice et Irma venues de Rome aussi, la provinciale Louise Sadio du Gabon et la sœur Thérèse Ntumba de la RDC. Notons qu'il est rare que toutes ces responsables disséminées dans le monde se retrouvent dans un pays à la même période.

Pour cette fois-ci, des équipes générales et provinciales ont une  assemblée  générale en RDC.

Fondée le 8 décembre 1936 en France, la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de l'Immaculée Conception s'est implantée partout dans le monde.

Service Diocésain de la Communication (Kinshasa):

servicom.archi@gmail.com

bottom of page